La restauration du donjon

PHASE 1 : Septembre-novembre 2014

  Le donjon du château de Semur est le plus ancien de Bourgogne en élévation.

La tour est majestueuse tant de l’extérieur que de l’intérieur et cette impression est notamment due à la massivité de l’architecture propre aux donjons romans carrés des 10 et 11 ème siècles : les murs sont épais de 2 mètres au sol et possèdent peu d’ouvertures.

 Un ultime incendie au 16 ème siècle lors des guerres de religion entraîne la disparition des niveaux en bois et du toit mais les traces visibles aux murs  permettent, presque comme un jeu, de reconstituer les étages et de repérer meurtrières, fenêtres, portes et cheminées.

Ce donjon millénaire, emblématique de son époque, est exceptionnellement conservé. C'est pourquoi l'association Les Vieilles Pierres assure son entretien et mène des programmes de restaurations.

La dernière campagne de travaux a été programmé de septembre à novembre 2014. Elle prévoyait la restauration des  maçonneries du donjon.


Face Ouest

Travaux : 

1- Remontage du mur  en blocage en raccord avec l'ensemble avec un mortier à la chaux. Aménagement d'un encadrement en bois en vue d'une réhabilitation du donjon.

2-Reprise de l'angle nord-est avec des pierres taillé en continuité avec l'existant.

3-Restauration de l'ouverture.


Faces Est et Sud

Travaux : 

1- Entrée actuelle du donjon. Travaux identiques à ceux de la brèche de la face nord.

2- Reprise du parement extérieur  avec des blocs de calcaire.

3- Restauration des deux fenêtres à meneaux.

Gros plan sur : l'intégration d'une porte dans les deux brèches 

Lorsque le donjon a été bâti par les seigneurs de Semur, les premiers niveaux étaient -évidemment- aveugles, par mesure de sécurité : on ne perce pas d'ouvertures au premier niveau afin d'empêcher les ennemis de pénétrer dans la tour. L'entrée est donc en hauteur. 

Mais dans le cadre de la réhabilitation du donjon qui accueille le public, le bâtiment doit répondre à la législation du 21ème siècle (1000 après!) soit : une porte d'entrée et une de secours.... 

Les travaux ont été effectués par l'entreprise de maçonnerie Pommier à Vindecy.

Le maître d'ouvrage est l'association Les Vieilles Pierres.

Les travaux ont été subventionnés par la DRAC à hauteur de 30%, le reste : association Les Vieilles Pierres.


 RÉHABILITATION DU DONJON

Phase 2 (en état de projet)

  La réhabilitation consiste à réintégrer le niveau intermédiaire du donjon (2ème étage), celui dans lequel vivaient le seigneur et sa famille, et à courvir la tour d'un nouveau toit en aménageant une galerie sur un coté dans la partie haute pour offrir un point de vue panoramique sur le village et le Brionnais. Tout comme les sentinelles à l'époque, le visiteur pourrait ainsi accéder au sommet de la grosse tour (22 mètres de haut). Les différents niveaux seront accessibles par des escaliers.

  Le donjon serait couvert, protégé et valorisé, sa circulation verticale rétablie.   

Une étude de restauration et de réhabilitation a été réalisée par l'architecte du patrimoine  Pierre Raynaud (Tournus). 

  Les élévations ci-dessous en sont des extraits mais l'étude a évolué et évolue encore.



Mur ouest : les escaliers sont vus de profil

  Les éléments intégrés seront en métal léger. La nouvelle structure sera autoportée pour n'avoir aucune incidence sur l'architecture ancienne du donjon. 

  Les 2 premiers niveaux seront occupés par un double escalier qui débouchera à l'étage noble. 

De là, un escalier permettra l'accès au sommet.



Mur sud : les escaliers sont vus de face.

L'aménagement du lieu panoramique proposé sur les documents a été revu autrement. 

L'étude évolue.