Les graffitis d'une tour ronde

  Des graffitis anciens dans la salle de "l'oubliette" de la tour ronde nord.

  Les tours rondes de défense du château constituait le châtelet d’entrée avec entre elles l’entrée à pont-levis aujourd’hui bouchée.

  Au 16 ème siècle, les tours sont réhabilitées en prisons du village où l’on rend la justice depuis le Moyen-Age.

 Au 18 ème siècle, un état des lieux des prisons décrivent des cellules « absolument en ruine et inhabitables (…) et par leur mauvais état, le crime demeure souvent impuni ». Par conséquence, de lourdes restaurations sont réalisées dont l’obturation des ouvertures médiévales (portes et meurtrières) et l’ouverture de nouvelles, celles conservées à ce jour.

  Les dessins rouges d'une de ces salles datent de cette époque. Ils ont été réalisés par les prisonniers à l’aide des carreaux rouges au sol aujourd’hui disparus.

  Descriptif et réalisation des restaurations

- En 2013 et 2014, le décor a été restauré par Cécilia Billaud (Chalon-sur-Saône).

- Mars 2013 : l’ensemble est dépoussiéré, nettoyé et les pigments rouges refixés.

- Mai 2014 : les enduits anciens sont consolidés à l’aide d’un coulis de chaux et les lacunes comblées avec un mortier de chaux aérienne. Les enduits repris reçoivent un badigeon teinté pour se fondre dans l’ensemble.

Travaux financés par l'association Les Vieilles Pierres.